Fête juive puis fête chrétienne, Pâques est une fête de printemps. La preuve par la pâquerette, cette petite marguerite qui dessine des étoiles dans le gazon au moment des fêtes pascales. Dans la Bible, tout commence dans un jardin, au petit matin de Pâques, tout recommence à nouveau dans un jardin lorsque le Christ sorti de son tombeau fait signe à Marie-Madeleine. Cette scène fondatrice est d’une grande douceur.

Autre symbole de vie, l’œuf englobe la vie à venir qui, par ailleurs, en éclot. Sa forme ovale suggère l'infini. L’œuf représente la renaissance et la régénération du cycle de la vie. Dans l’Europe de l’est, les œufs sont cuits puis peints en rouge. Les croyants orthodoxes s’amusent à les entrechoquer entre eux en prononçant un mini dialogue :  le Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! En Europe de l’ouest, les cloches, de retour de Rome, font carillonner des alléluïas et pleuvoir des œufs en chocolat dans les jardins.

Dans le calendrier, Pâques tombe le premier dimanche qui suit la première pleine lune de printemps.

Ces coutumes gourmandes associées à la victoire de la vie célébrée par les chrétiens ont inspiré au Secours Catholique une opération de choc !

Gourmandise, réveil solidaire et générosité ont un bon goût de chocolat partagé. Surtout quand ce chocolat provient de l’atelier monastique d’une communauté cistercienne aveyronnaise !